pointeur

Ayant tressé une couronne d’épines, les soldats la lui mirent sur la tête. (Jn 19, 2)

Quelle douleur pour moi que de marquer ton visage Seigneur avec un couteau pour faire apparaître les stigmates de ta couronne d’épines ! Je sais dans ce geste que par mon péché, c’est toi que je blesse. A notre hauteur, Jésus nous fait face ; les yeux clos, il ne condamne pas ses tortionnaires : « Père, pardonne leur : ils ne savent pas ce qu’ils font »

photos_projets

c
o
u
r
o
n
n
e
m
e
n
t

50x35
2001
rs-013

mystère douloureux
bouton-suivant bouton_play bouton_precedent